L’accès aux droits : face à la dématérialisation des services publics

1. Pour le public

Force est de constater que, pour une partie de la population, l’accélération de l’e-administration, notamment depuis le mois de janvier 2016, crée une nouvelle fracture sociale. Il faut également noter que l’accès aux droits n’est pas une problématique exclusive aux publics en situation de précarité ; elle peut toucher tous les publics. Cela peut se révéler lors des procédures post bac, ou de la déclaration d’impôt. Une récente étude nationale d’Emmaüs note que les jeunes ne maîtrisent pas mieux l’administration en ligne et qu’ils ont des usages citoyens limités. Les accompagnants font parfois à la place des publics par manque de temps, ce qui ne favorise pas l’autonomie et pose, dans certaines situations, des questions déontologiques. Les accompagnants estiment que les décideurs ne sont pas suffisamment sensibilisés à l’ampleur de la problématique.

Objectifs

  1. Rendre les personnes autonomes
  2. Renforcer l’accompagnement des jeunes, des seniors et des personnes en situation de précarité
  3. Intégrer l’accès aux droits dans des parcours de formation plus large
  4. Concevoir des parcours personnalisés en fonction des âges et des situations

 

2. Pour les accompagnants

Il faut former, mutualiser les compétences en impliquant les administrations concernées.

Objectifs

  1. Former à l’accompagnement à l’e-administration
  2. Alerter les pouvoirs publics sur le fait qu’une partie de la population reste sur le bord de la route, interpeller et renvoyer les administrations à leurs responsabilités concernant l’accueil dans les points d’accès
  3. Imaginer des complémentarités entre acteurs de l’accompagnement et aider à leur mise en place.
  4. Outiller les accompagnants pour faire les diagnostics individuels

 

Les Projets

 

Si vous souhaitez soumettre un projet numérique de quartier, remplissez le formulaire et faites le parvenir à l’adresse indiquée.