Cartographie participative et biens communs, l’expérience du collectif GeoComunes au Mexique

La cartographie participative comme outils de défense des biens communs : expérience du collectif GeoComunes au Mexique

Lundi 19 novembre, à partir de 18h30 à La Coop.
Soirée gratuite, ouverte à tou·te·s sur inscription.

Pour en savoir plus et s’inscrire

Fondé en 2014 à Mexico, le collectif GeoComunes s’est spécialisé dans la cartographie participative pour la défense des biens communs.
Le travail du collectif consiste à accompagner des luttes dans différentes parties du Mexique en réalisant des cartographies participatives qui permettent d’informer la population sur les méga-projets d’exploitation sur leur territoire (mines, barrages, autoroutes, projets pétroliers, etc).

La carte permet aussi d’identifier les biens communs menacés (rivières, terres agricoles, lieux sacrés, etc.) et d’effectuer des analyses géopolitiques régionales permettant de comprendre les liens existants entre les méga-projets.
Les cartes et analyses réalisées s’intègrent ensuite dans les différentes stratégies de lutte des communautés (sensibilisation locale, diffusion dans les médias, actions juridiques, etc.).

Programme de la soirée
– Présentation du travail effectué par GéoComunes dans plusieurs régions du Mexique et notamment les motivations à l’origine de la contre-cartographie ainsi que la méthodologie de travail.
– Présentation de plusieurs cartes pour éclairer les apports de cette contre-cartographie participative dans les actions de défense des territoires.
– Discussion ouverte autour du rôle de la cartographie participative pour des actions militantes, pour l’analyse et pour l‘information des populations.